Les édulcorants

Les édulcorants

Ils font beaucoup parler d’eux car les avis sur les dangers et l’utilisation de ces substances sont très controversés.

Le but principal de la consommation des édulcorants est la perte de poids en supprimant le sucre. Ils peuvent être aussi utilisés pour les diabétiques.


Les édulcorants, c’est quoi ?

Les édulcorants font partis des additifs alimentaires. Ce sont des substances ayant un goût sucrant. Le terme édulcorant est souvent utilisé pour les substances sucrante n’ayant pas ou peu de calories.

Nous trouvons deux groupes d’édulcorants (substances ayant un goût sucré) :

  • A pouvoir nutritif :
    – Naturels : glucose, fructose, galactose, lactose, maltose
    – Dérivés des naturels : sirop de glucose, polyols
  • Intenses ou de synthèses : Obtenus avec des extraits végétaux ou modifiés chimiquement.
Édulcorants : Les Polyols Édulcorants intenses
Sorbitol E 420
Mannitol E 421
Isomalt E 953
Maltitol E965
Lactitol E 966
Xylitol e 967
Acésulfame K E 950
Aspartame E 951
Acide cyclamique E 952
Saccharine E 954
Thaumatique E 957
Néohespéridine E959
Édulcorants autorisés



Tout édulcorant a une dose journalière admissible (DJA), cette dose représente la quantité par kg de masse corporelle que nous pouvons consommer sans aucun danger.

Exemple de la stévia, la DJA est de 4mg / kg de masse corporelle/ jour.
Apartame : 40mg / kg de masse corporelle/ jour.

Et dans 350ml de soda light, nous retrouvons 125mg d’aspartame, qui un apport important.


Le pouvoir sucrant

Le pouvoir sucrant représente la valeur sucrante d’un composant par rapport à celui du saccharose qui est de 1.

Les édulcorants à pouvoir nutritif ont un pouvoir sucrant quasiment similaire à celui du saccharose. En revanche, les édulcorants intenses ont un pouvoir sucrant beaucoup plus élevé.

Exemple, l’aspartame a un pouvoir sucrant 200 fois supérieur à celui du saccharose. Les polyols ont un pouvoir sucrant plus faible, de 0.5 à 1.

La stévia est l’exception, c’est un édulcorant naturel car elle provient d’une plante, et elle a un pouvoir sucrant d’environ 300.


Leurs effets


L’obésité

Comme dit précédemment, la consommation d’édulcorant est souvent pour une perte de poids.
Certaines études montrent que la prise d’aspartame avec une prise en charge pluridisciplinaire permet une meilleure réduction pondérale et une prise moindre lors de la stabilisation. Elles montrent aussi qu’il n’y a pas de prise de poids (sans forcement de perte).

D’autres études ont établie une prise de poids. Notamment avec la prise de soda light qui est de 59% contre 18% pour la consommation de soda.

Un autre point qui peut favoriser cette prise de poids est le fait de « compenser ». Certaines personnes s’autorisent à manger plus car ils consomment des édulcorants.


Une autre cause de la prise de poids est le fait que nous avons le goût sucré, donc le cerveau se prépare à donner les différentes réponses qui vont avec l’ingestion du sucre. Or il ne recevra pas de sucre, certaines personnes vont donc ressentir une faim car le corps va vous demandez du sucre.


Les sécrétions d’insuline à répétition, comme ci-dessous, peut augmenter le surpoids / obésité, notamment au niveau abdominal.


Le diabète

Plusieurs études montrent que les édulcorants augmentent le risque de diabète de type 2. Effectivement, les édulcorants ayant un fort pouvoir sucrant (Saccharine, sucralose…) vont provoquer un trouble de la régulation du glucose.

En effet, lors de la consommation d’édulcorant, nous avons une sécrétion d’insuline. Trop de sécrétion d’insuline peut provoquer une résistance à l’insuline et donc un diabète de type 2.

Plusieurs études ont montré, que ce phénomène proviendrait de la flore intestinale (explication ci-dessous).


Autres

Modification de la flore intestinale :

Tous les édulcorants pourraient perturber notre flore intestinale. Certaines bactéries seraient détruites alors que d’autres se développeraient. De ce fait il y a un déséquilibre dans votre flore, qui peut conduire à une mauvaise digestion.

Cancers :

Il y a plusieurs études mais elles sont contradictoires.

La plupart, en revanche, sont d’accord sur le fait que si la dose journalière admissible (DJA) n’est pas dépensée, le risque de cancer est faible.



En bref

Nous pouvons consommer des édulcorants mais pas forcément pour remplacer tout les sucres. Par exemple, les boissons light (édulcorée) peuvent être une alternative si la consommation est occasionnelle.

De plus, si vous souhaitez diminuer votre apport en sucre, les édulcorants ont le goût sucré, donc vous aurez toujours cette envie de sucre.

Mais n’oubliez pas qu’il y a des risques potentiels (troubles de la régulation du sucre et de la flore intestinale).



Si vous voulez perdre du poids et que cela soit durable, privilégiez un rééquilibrage alimentaire avec un bon suivi. N’hésitez pas à me contacter.

Vous pouvez aussi le faire si vous souhaitez diminuer votre consommation de sucre.

Vous avez peur de vous démotiver ? Pensez au forfait (1 première consultation + 5 suivis + 1 suivi offert). Cela vous permet de faire un suivi convenable pour une perte de poids durable.

Tags

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *